couverture ardoise naturelle

THERMOSLATE® fournisse jusqu'à 60% de l'énergie pour chauffer l'eau d'une maison

 

THERMOSLATE®, la première couverture solaire thermique en ardoise naturelle, fournisse jusqu'à 60% de l'énergie nécessaire pour chauffer l'eau sanitaire d'une maison familiale à Bucy-Le-Long, dans le département de l'Aisne (Picardie). La toiture en ardoise de cette habitation assure une discrétion esthétique, une exploitation énergétique durable et des économies de chauffage à la fois. 

Six capteurs solaires thermiques -une surface de 6,7m2 mètres carrés- ont été suffisants pour chauffer 300 litres chaque jour. Totalement indécelable après la pose, il se fond littéralement dans la couverture en ardoise, réalisée avec notre ardoise naturelle CUPA 10Sélection Excellence et format 32×22. Il assure une parfaite harmonie avec l’architecture locale des toitures en ardoise.

CERTIFICATION DE L'AVIS TECHNIQUE

Il permet d’éviter l’émission de près de 1.438Kg/CO2 chaque année. Une installation THERMOSLATE® affirme leur engagement écologique, grâce à l’utilisation des ressources renouvelables. Bénéficiant de la garantie décennale, THERMOSLATE® est également certifié par l’Avis Technique du CSTB, par les certifications européene Solarkeymark et allemande TÜV, la norme ISO 9001, le certificat ICIM Factory Inspection et l’Instituto Giordano.

Ensuite, la pose des panneaux permet de réduire le temps d’installation par rapport aux systèmes traditionnels de couverture en ardoise. Long de 240 cm, large de 54 cm et épais de 3,7 cm, THERMOSLATE® se compose d’un fond de panneau en tôle aluminium, d’un polystyrène extrudé conservant la chaleur récupérée et d’un élément absorbeur constitué d’une double plaque d’aluminium assemblée par la technologie Roll-bond.

Vous pouvez apprécier la capacité de production d’énergie de THERMOSLATE® dans le suivante graphique. Il présente l’évolution de l’apport énergétique des capteurs solaires thermiques en ardoise naturelle pendant un an. Juillet est le mois le plus chaud, donc le chauffage de l’eau est supérieure.