couverture ardoise naturelle

Rénovation-extension contemporaine à Pléneuf Val André : Entre géométrie et lumière

28 May 2018

rénovation extension contemporaine à Pléneuf Val André

La commune de Pléneuf Val André est une station balnéaire familiale, située à quelques encablures de Saint-Brieuc, dans le département des Côtes d’Armor.

L‘architecte Laure Ferrari a imaginé pour une maison des années 1960, en plein centre-ville, une rénovation-extension aux accents contemporains.

PARTI ARCHITECTURAL

Laure Ferrari, souhaitait assurer une cohérence globale entre la partie rénovation et l’extension. « D’abord, il s’agissait de ne pas démultiplier les matériaux ». La couverture existante en ardoises n’a pas été modifiée et l’ajout de cette même pierre naturelle en façade de l’extension crée une homogénéité, une simplicité tout en apportant une touche contemporaine.

Renovation extension Côtes-d'Armor

L’extension se compose d’un volume cubique créé sur les bases d’une ancienne véranda. Elle est recouverte de larges bandeaux d’ardoises qui viennent souligner la forme et les lignes de ce nouveau volume. L’Architecte a choisi la CUPACLAD 101 Random, en 3 formats, afin de jouer sur le calepinage et de sortir de l’utilisation traditionnelle de l’ardoise.

Souvent dans notre région, confie-t-elle, l’ardoise est utilisée en pignon pour protéger les façades soumises aux aléas des vents et des pluies. Ici, le matériau se renouvelle, le langage architectural se réinvente.

Les jeux de lumière qui animent la façade apportent des variations de teintes tout au long de la journée.  De plus, le contraste entre l’enduit et l’ardoise apporte vitalité et lumière à l’ensemble de la façade.

D ‘un point de vue règlementaire, le projet a bénéficié d’un réel enthousiasme du service urbanisme qui a instruit le dossier. « C’était inhabituel, mais après la présentation des échantillons, le parti a été immédiatement adopté », explique l’Architecte.

MISE EN ŒUVRE

Les 50m2 de façade ont été recouverts en une quinzaine de jours par l’entreprise Defin Couverture, qui s’est prêté avec intérêt à l’exercice.

C’était une première pour nous, expose Frédéric Defin, gérant de la société, nous connaissons et apprécions le matériau mais il s’agissait d’une pose originale. 

Utilisée en bardage, l’ardoise est fixée au clou sur une structure de liteaux légèrement différente d’une pose classique. Elle vient en léger débord de la façade, seulement de l’épaisseur des tasseaux, puisque l’isolation est réalisée par l’intérieur. Les fixations restent invisibles ce qui ne trouble pas la lecture aléatoire des 3 formats d’ardoise.

Rénovation-extension contemporaine Côtes-d'Armor

« Un couvreur chevronné a réalisé le calepinage, l’étape essentielle de préparation à la mise en œuvre. Ensuite, la pose est simple pour nos couvreurs, qui ont seulement été surpris par l’épaisseur insolite du produit, de l’ordre de 8 mm et donc de son poids », raconte Frédéric Defin.

Enfin, pour assurer la liaison entre l’enduit et le bardage, une finition soignée a été réalisée par une bavette en zinc façonnée en clin.