LE PROCESSUS PRODUCTIF

GISEMEN

Le processus d’exploitation démarre une fois finalisées les études géologiques, minières et géotechniques ainsi que les travaux de prospection et d’essais des échantillons qui permettent d’indiquer la qualité de pierre et le potentiel des réserves du gisement.

Il existe deux modes d’exploitation : la carrière à ciel ouvert ou la carrière souterraine.
Au fil de la vie d’une exploitation, des études et essais sont menés pour préparer la carrière et assurer une production continue et stable d’une ardoise de haute qualité

EXTRACTION

A la suite des opérations de déblaiement, l’extraction peut démarrer.

L’ardoise est extraite en de larges blocs coupés au fil diamantaire. Ces blocs sont ensuite acheminés par camion jusqu’à l’atelier de transformation de la carrière.

Durant tout le processus d’extraction et de transformation, l’eau est utilisée pour maintenir à pierre à des niveaux constants de température et d’hygrométrie. L’eau est recyclée puis épurée, en circuit fermé, pour éviter tout gaspillage.

TRANSFORMATION

Dans l’atelier de transformation, l’ardoise passe par trois phases :
SCIAGE. Dans les ateliers, les larges blocs de pierres extraits en carrière sont sciés en répartons, qui sont des sous-blocs de différents formats, en fonction des dimensions d’ardoise à produire.

CLIVAGE. Les maître-fendeurs procèdent ensuite à l’exfoliation de ces répartons, de manière entièrement artisanale. L’eau permet de maintenir l’humidité des blocs, facilitant ainsi son exfoliation et diminuant les pertes.

EPAUFRURE. Enfin, les chants de chaque pièces sont épaufrés afin de faciliter l’écoulement de l’eau, au bord des ardoises disposées en couverture.

CONDITIONNEMENT

Après leur classification, les ardoises sont comptées et disposées en palettes de bois pour leur mise en stock et future livraison. Le bois provient d’exploitations locales gérées durablement.

Sur chaque palette est apposée une étiquette indiquant la description de l’ardoise contenue (carrière et atelier d’origine, format, épaisseur…) ainsi que le nom du responsable de la sélection.

STOCK ET CHARGEMENT

Immédiatement après leur conditionnement, les palettes sont acheminées au magasin central de CUPA PIZARRAS , où elles bénéficient alors d’un second étiquetage. Celui-ci contient un code-barres unique assurant la traçabilité de chaque pièces, depuis son origine jusqu’à sa destination finale.

Il s’agit d’une identification claire et précise de chaque palette indiquant les résultats des tests et essais réalisés, le nom de la carrière, le format et le modèle d’ardoise, le nombres d’ardoises… etc.

ENVIRONNEMENT

L’extraction et la transformation de blocs de schiste en ardoises prêtes à poser résultent exclusivement de processus mécaniques. Aucun résidu chimique n’est généré. Les chutes restantes, entièrement naturelles, sont transférées vers des aires de déblais. Il s’agit simplement d’un minerai inerte qui retourne à la nature.

CUPA PIZARRAS réimplante le paysage originel au moyen d’hydro-semences de plantes locales. Le processus de remise en état est entièrement supervisé et validé par les autorités compétentes et organismes environnementaux officiels