Maison Bioclimatique Morlaix, France

icono-case3
Localisation
Morlaix (France)
icono-case4
Année
2019
icono-case2.png
M2
500 m2
icono-case1.png
Architectes
Catherine Rannou et Jérôme Guéneau
icono-case5
Installateur
EURL Hyvert
photo-icon
Photos
Pascal Leopold

Ville commerciale et carrefour maritime, la Cité du Viaduc est un haut lieu de passage et d’échanges depuis ses origines gallo-romaines. Témoignage de ce passé, cet ancien relais de poste a été entièrement réhabilité, en adéquation avec son histoire et son environnement, pour devenir un appartement bioclimatique.

Un bâtiment en zones sensibles

Situé dans l’AVAP morlaisienne (Aire de Valorisation de l’Architecture et du Patrimoine), cet ensemble remarquable se compose d’anciennes écuries du XIXème siècle, complétées d’un hangar agricole du XXème siècle. Le projet architectural a donc été soumis à l’avis de l’Architecte des Bâtiments de France et aux services municipaux qui ont préconisé une nouvelle toiture en ardoise naturelle épaisse conservant l’ancien calepinage, en losange. Aucune nouvelle lucarne ou chien assis n’a été créé pour conserver la simplicité du dessin et la volumétrie du bâti. De plus, le relais de poste est construit en zone inondable, tout comme 350 logements et une centaine de commerces de la commune, menacés par les crues du Kefleuth. Ainsi, les pièces d’habitation ont été disposées au 1er étage.

maison bioclimatique a Morlaix
appartement bioclimatique Morlaix Bretagne

Une maison bioclimatique

Le projet architectural s’est appuyé sur l’utilisation de matériaux bio-sourcés et locaux : pas question de conserver l’ancienne couverture amiantée qui a été déposée et traitée avant le démarrage du chantier. Le bâtiment n’est pas labellisé mais répond aux exigences du label Passiv Haus.

L’isolation se compose d’ouate de cellulose projetée et de Pavatex, mis en œuvre sous le littage de la toiture, entrainant le léger rehaussement de la nouvelle couverture en ardoises naturelles. « La toiture est agrémentée de verrières, réparties judicieusement sur le toit selon la course du soleil : d’abord dispersées et plus nombreuses en bas de versant », explique Jérôme Guéneau, Architecte.

Une loggia, apportant isolation et protection des vis-à-vis, se transforme en terrasse aux beaux jours, en jouant avec des portes fenêtres en bois rétractables et un balcon filant sur toute la façade de la cour.

Matériaux simples et mise en œuvre maîtrisée

« Il n’y a pas de matériaux ostentatoires, précise l’Architecte, le luxe réside dans la réalisation, dans l’exécution impeccable des entreprises ».

La très belle charpente a été conservée apparente créant de grands volumes intérieurs.

« En couverture, les ardoises ont été posées à l’économique en losange, ajoute Pierre Hyvert, gérant à la retraite de l’EURL Hyvert. Il s’agit d’une pose traditionnelle, avec des crochets, le plus délicat a été d’insérer les verrières pour qu’elles s’emboîtent parfaitement avec les ardoises ». Ce chantier a occupé 3 couvreurs pendant 3 semaines de travail, comprenant la pose de la couverture d’environ 500 m2, et quelques travaux de zinguerie : gouttières, noues, arêtiers, épis…

Prix Architecture Bretagne 2016 catégorie "Réhabiliter un logement"
Catherine Rannou et Jérôme Guéneau Architectes

Une conception originale du chantier

Les entreprises et architectes ont travaillé main dans la main dans cette réhabilitation. « Nous associons les entreprises et leurs savoir-faire très en amont dans la conception du projet, déclare Jérôme Guéneau. Les mises au point techniques se font sur le chantier, tout comme les dessins de détail. Nous défendons cette démarche performative qui permet de rendre optimale la complémentarité entre l’équipe de maîtrise d’œuvre et les entreprises ». La confiance instaurée et la patience des différents acteurs ont permis de responsabiliser chaque intervenant et d’adopter les meilleures solutions techniques au cas par cas.

Venant récompenser l’ensemble de cette équipe, l’opération s’est vue distinguée dans la catégorie « Réhabiliter un logement » par le Jury du Prix Architecture Bretagne 2016.

ardoise losange cupa 5

PRODUIT UTILISÉ : CUPA 5 MODÈLE LOSANGE

Ardoise de couleur gris foncé, de planéité régulière et de texture
rugueuse. C’est un modèle idéal pour la restauration à moindre
coût et pour préserver les bâtiments annexes ou les
dépendances.

 

Autres études de cas

Chaque jour, plus de 120 toitures sont réalisées dans le monde avec nos ardoises.

L’ardoise naturelle de CUPA PIZARRAS est le produit le plus apprécié des architectes. Elle a été choisie pour réaliser des projets importants tels que Monuments d’intérêt culturel et historique, architecture contemporaine ou construction et restauration de logements traditionnels.

Autres études de cas

Chaque jour, plus de 120 toitures sont réalisées dans le monde avec nos ardoises.

L’ardoise naturelle de CUPA PIZARRAS est le produit le plus apprécié des architectes. Elle a été choisie pour réaliser des projets importants tels que Monuments d’intérêt culturel et historique, architecture contemporaine ou construction et restauration de logements traditionnels.

Vous avez des doutes ? Notre équipe d’experts en ardoise est à votre disposition.